Adoption d’une nouvelle distribution: ArchLinux

Il y a quelques temps, toujours en quête de nouveautés dans le monde GNU/Linux, je me suis penché sur le cas de ArchLinux. Une distribution simple et légère, qui ne réclame pas de compétences très élevées pour parvenir à une configuration fonctionnelle.
Comme je l’évoque souvent, l’adoption d’une nouvelle distribution passe surtout par la qualité de sa communauté, et en ce qui concerne Arch, la communauté francophone est excellente et surtout fournit une documentation claire et de qualité notamment au travers de leur guide du débutant.

La configuration du système est relativement aisée. Je cite par exemple l’ajout de nouveaux démons au démarrage qui s’effectue par le simple ajout de leur nom dans une ligne de fichier (/etc/rc.conf).
Le gestionnaire de paquets s’appelle pacman (non il n’est pas rond comme un ballon ni jaune comme un citron) pour Packages Manager, et s’utilise de façon aussi simple que APT. Il suffit d’apprendre les 2 ou 3 opérandes de base à lui passer et vous serez en mesure d’installer tout ce que vous voudrez.
Voici une liste des commandes principales :

pacman -S nom du paquet : Installe le paquet spécifié
pacman -R nom du paquet : Supprime le paquet spécifié
pacman -Sy : Met à jour la liste des paquets dans les dépôts
pacman -U : Permet d’installer un paquet en local
pacman -Ss mot clé : cherche un paquet
pacman -Syu : mise à jour du système

L’installation sur le eeepc s’est bien déroulée. J’ai d’abord téléchargé l’ISO que j’ai mis sur une clé USB. L’installation est plutôt rapide le partitionnement s’effectue avec cfdisk et on a le choix entre Lilo et Grub pour le Bootloader.
Le programme d’installation permet également en fin de processus, de configurer directement les fichiers de conf les plus importants pour qu’au redémarrage, tout soit opérationnel.
Je n’ai fait que deux choses différentes par rapport à une installation sur un PC classique, c’est à dire le remplacement du noyau par un noyau « eee », vous pouvez le télécharger ici, et l’installation de l’ACPID spécifique pour l’ASUS, téléchargement ici.

Une fois le système opérationnel, j’ai installé X et Gnome, et un programme de gestion graphique du Wifi à savoir WICD.
l’installation me prend environ 3 Go sur le SSD mais l’ordinateur n’ayant pour vocation de stocker grand chose, il me reste 1 Go pour installer quelques softs. Qui plus est je ne me suis pas encore penché sur ce que je pouvais supprimer comme les jeux par exemple.

8 thoughts on “Adoption d’une nouvelle distribution: ArchLinux

  1. Si tu veux gagner en espace disque, je te conseil de virer gnome et d’essayer un WM léger comme Openbox ou PekWM.

    En plus de gagner de l’espace disque, ton eeepc gagnera en performance 😉

  2. Et pacman -Rcs pour supprimer un package et ses dépendances (si inutilisées par d’autre pquet)

  3. Dup :
    Et pacman -Rcs pour supprimer un package et ses dépendances (si inutilisées par d’autre pquet)

    pacman -Rns pour effacer les fichiers de conf du paquet a supprimer.

    admin :
    Oui c est une bonne idee.
    Openbox je connais mais pekwm non par contre.

    PekWM c’est comme Openbox, mais en mieux 😛 Les fichiers de conf sont plus simple a éditer (cest pas du xml pourri) et il prend en charge les images dans les themes, contrairement à openbox. Ce que donne plus de possibilité côté esthétique.

    Il offre aussi le regroupement de fenêtre qui peut être assez utile parfois.

  4. tuxien :
    yaourt est plus complet.
    http://archlinux.fr/yaourt

    Je tiens seulement à préciser que Yaourt n’est pas un package manager, il utilise pacman pour installer les logiciels. C’est un « pacman wrapper » comme disent les anglo. Il ajoute seulement quelques fonctionnalités de plus, comme l’installation de paquets sur AUR.

    Je ne comprend d’ailleur pas pourquoi peu de gens l’utilise du côté des utlisateurs anglophone :/ Pourtant, ils s’entête a créer d’autre petites appli pour installer leur paquets AUR. Quand déjà, il y a yaourt qui combine pacman et un installateur de paquet AUR.

    Enfin…

  5. yaourt est franchement excellent. Mais en ce qui concerne le « wrapper », je pense que certaines personnes préfèrent développer leur propre outil. C’est cela aussi, le logiciel libre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *