Mettre son kernel à jour sans reboot : Ksplice

Aujourd’hui quand une faille est découverte, ou qu’il est nécessaire d’appliquer tel ou tel patch sur le Kernel d’une distribution, l’étape obligatoire est de redémarrer la machine afin que les modifications soient prises en compte.
Ces redémarrages doivent généralement être planifiés surtout sur des machines sensées être en production et ceci pour éviter toute interruption du service ou de l’application que la dite machine héberge.

Ksplice vous permet d’appliquer les patches et autres mises à jour sans avoir à redémarrer la machine. En effet, le kernel étant chargé en mémoire au démarrage de la machine, Ksplice vient directement le patcher à chaud dans la mémoire. Vous pouvez télécharger ici un document expliquant quelques uns des concepts du logiciel.

Il va de soi que certaines mises à jour du Kernel ne pourront se faire directement et que patcher tout et n’importe quoi sans jamais rebooter est quelque peu illusoire. Néanmoins l’éditeur affirme que 88% des mises à jour pourront être réalisées.
La dernière bonne nouvelle c’est que cette solution est gratuite pour les utilisateurs de Fedora et d’Ubuntu.

No tag for this post.