Solutions Linux 2011 Microsoft et Interopérabilité

Comme tous les ans, je me suis rendu au salon Solutions Linux qui se tenait cette année au CNIT à La Défense. Mes impressions sont globlament mitigées. J’ai trouvé le salon dans son ensemble assez pauvre et pas assez ouvert (en terme d’esprit j’entends).
Comme depuis quelques années maintenant, Microsoft est Gold Sponsor du salon et y a un stand. Ce dernier étant placé à l’entrée du salon, c’est la première chose que l’on voit en entrant. Ce qui vous en conviendrez n’est pas optimal pour un salon sensé promouvoir le Logiciel Libre et l’OpenSource.

Je n’ai donc pas pu m’empêcher de me rendre sur leur stand afin d’essayer de comprendre quelle est la vision de Microsoft sur les formats ouverts, et l’OpenSource en général. J’y ai rencontré une dame avec qui j’ai donc pu échanger sur le sujet.
A la question quelle est la vision de Microsoft, j’ai eu comme réponse, l’interopérabilité.
Si vous ne connaissez pas l’interopérabilité selon Microsoft, je vous enjoins de lire l’éditoriald’Alfonso Castro, Directeur de la stratégie Interopérabilité.
Vous vous apercevrez très vite que l’interopérabilité chez Microsoft, consiste à rendre les autres produits compatibles avec les siens !! Dans ce sens ça leur va bien mais alors dans l’autre ….
Pour vous en convaincre enchaînez avec la lecture de leurs principes d’interopérabilité et notamment le truculent : «compatibilité avec le modèle OpenSource» qui selon eux consiste à adopter le langage PHP sur leurs plateformes et surtout à ne pas poursuivre les développeurs OpenSource qui auraient par le pire des hasards utilisé leurs technologies à des fins de distribution non-commerciales. Une chance !

Enfn quoi qu’il en soit me voilà parti en joute oratoire avec la dame qui m’explique que Word sait enregistrer des documents dans des formats ouverts et que les machines Microsoft savent parfaitement échanger des données avec des machines Linux notamment dans le domaine du calcul sa spécialité.
Je lui pose alors la question pourquoi Microsoft n’intègre pas de client SSH natif, pourquoi nativement Windows ne sait pas accéder ne serait-ce qu’en lecture au format EXT des systèmes de fichiers. Ce qui pour moi représente la vraie intéropérabilité.
Evidemment elle ne m’apportera pas de réponses autres que «je vais me renseigner mais ça m’étonne» !

Elle finit par me dire qu’adopter des solutions OpenSource coûtent plus cher aux entreprises. Qu’en effet si l’intégrateur ou la société ferme, la société devra repayer une prestation complète auprès d’un autre prestataire. Je lui fais alors remarquer qu’au moment du passage d’Exchange 2003 à Exchange 2007, les ôtages Microsoft aussi ont été obligés de payer de la presta tellement c’était le cirque (ce qu’elle n’a pas démenti) !

J’essaye ensuite de l’amener sur le terrain de la communauté en tentant de lui démontrer sa force en terme de réactivité notamment lors de patchs … Que l’intérêt du code ouvert se situait justement là.
Peine perdue elle me rétorque que les gens ne veulent qu’une chose signer un chèque et que tout leur tombe tout cuit dans le bec !! j’étais atteré.

Bref y ‘a du boulot ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *