Le code OpenSource est-il de meilleure qualité que le propriétaire ?

C’est ce que semble vouloir indiquer une analyse menée par Coverity (spécialisé dans les tests de qualité dans le développement). La société a passé en revue plus de 750 millions de lignes de code OpenSource, et est parvenue à la conclusion que le code produit en mode « ouvert », définit régulièrement de nouveaux standards de qualité.
En effet le code OpenSource présente moins de bogues ou défauts pour 1000 lignes que le code propriétaire.

Alors que le WEB a été ébranlé par la faille OpenSSL « HeartBleed » la semaine dernière, il est bon de rappeler que le développement communautaire permet d’atteindre de plus hauts niveaux de qualité même si comme dans le cas de HeartBleed, il n’en est pas exempt.

En 2008 il fallait en moyenne 122 jours pour fixer un défaut dans un programme OpenSource tandis qu’en 2013, ce délai a été réduit à 6 jours ! On note bien que la collaboration à grande échelle, permet nettement d’augmenter la qualité du code tant en termes de cas réduit de bogues, que de maintenabilité du code.

Alors selon vous, est-ce que la qualité du code en tant que tel, est le principal avantage du Libre/OpenSource sur le propriétaire ?

(source : TechWeekEurope)